Parution : 19/01/2024
ISBN : 9782384313112
128 pages (14,8 x 21cm)

12.00 €

Marcher - Belle édition

Henry David Thoreau n’a jamais été aussi indispensable et Marcher est l’un de ses textes les plus édifiants.
préface de Michel Granger
traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicole Mallet

« Je crois que pour préserver ma santé et ma bonne humeur, il me faut passer au moins quatre heures par jour – et souvent beaucoup plus – à me promener à travers bois, par monts et par vaux, absolument libre e toute contingence
matérielle. »
L’attitude du flâneur excentrique de Henry D.Thoreau était perçue comme une provocation : il n’en avait cure parce que la marche dans la nature était essentielle à sa liberté; elle formait le cœur d’un art de vivre exigeant plusieurs heures de promenade par jour. Elle s’insérait dans son idéal de culture de soi. Marcher s’ouvre sur le ton du plaidoyer et présente une lutte : marcher pour affirmer sa liberté d’homme, pour s’ancrer dans l’espace, fuir les villes et les clôtures et mieux penser le monde.

Revue de presse

- Aller Bien Coline Enlart Top nature n°100 Mars/Avril 2013
- Thoreau et les saisons L'écologiste Janvier/Mars 2013

- Aller Bien

Pourquoi pas ”être heureux”? Sans conditions? Et nous en contenter. [...] Faisons-nous le cadeau, au présent, d’aller bien parce qu’un bourgeon voit le jour, parce qu’un regard se lève sur nous, parce que le langage nous fonde, tout comme l’échange, le partage… Et, par-dessus tout, la nature. L’infini de la nature, sa présence à nous. Le contentement absolu.
Déjà, au milieu du 19ème siècle, Henry David Thoreau, construisant sa cabane au bord de l’étang de Walden, dans l’état du Massachusetts, écrivait : “L’innocence et la bienveillance indescriptibles de la Nature, – du soleil, du vent et de la pluie, de l’été comme de l’hiver – quelle santé et quelle joie elles dispensent à tout jamais !... Ne suis-je pas en intelligence avec la terre? Ne suis-je pas moi-même en partie feuilles et terreau végétal?” Feuilles et terreau végétal? Cela nous va bien!

À LIRE :
Walden, Henry David Thoreau, Éditions Le Mot et le Reste
Teintes d’automne & La succession des arbres en forêt, Henry David Thoreau, Éditions Le Mot et le Reste
Marcher & Une promenade en hiver, Henry David Thoreau, Éditions Le Mot et le Reste

Lien vers le site de TOP NATURE

Coline Enlart
Top nature n°100 Mars/Avril 2013

- Thoreau et les saisons

Deux ans vécus en autarcie dans la forêt : voilà l’expérience narrée par Thoreau dans Walden. Mais Thoreau a également beaucoup écrit par ailleurs. Michel Granger, qui a rédigé la préface de deux beaux textes très bien traduits par Nicole Mallet, rappelle qu’il est ainsi considéré comme le fondateur du courant très développé en Amérique du nature writing, de l’”écriture nature”. Teintes d’automne est un “herbier littéraire” et un éloge de l’embrasement automnal des forêts de la Nouvelle Angleterre. Admirant la palette des couleurs des arbres en automne, Thoreau se demande : “Je ne comprends pas pourquoi (...) nos feuilles ne pourraient pas rivaliser avec les pierres précieuses pour attribuer des noms aux couleurs!” (p.44) Dans Succession des arbres en forêt il livre une belle réflexion sur les semences : “Mon jardin est un coffre aux trésors inépuisable (...) j’ai grande foi dans une graine!” (pp.78–79). Le même éditeur a réédité Marcher & une promenade en hiver, l’ouvrage de celui qui déclare vouloir se faire “l’avocat de la nature”. Des livres édités de façon soignée, à lire sans hésiter!

L’écologiste

L'écologiste Janvier/Mars 2013
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net - Mentions légales